Archive pour juin, 2014

Clément V le pape gascon et les Templiers

Clement-V-le-pape-gascon

Le 18 mars 1314, le supplice des Templiers, brûlés vifs après sept années d’un procès inique, inscrivait dans les pages les plus noires de l’Histoire les noms du pape Clément V, du roi Philippe IV le Bel et de Guillaume de Nogaret, associés dans le naufrage de l’ordre le plus puissant de la chrétienté.

Bertrand de Got est né vers 1260 à Villandraut (Gascogne) et mort le 20 avril 1314 à Roquemaure (Provence). Il est évêque de Comminges en 1295 et devient archevêque de Bordeaux en 1299. Élu pape à Pérouse le 5 juin 1305 grâce à l’influence du roi de France Philippe IV le Bel, il est intronisé le 14 novembre 1305 sous le nom de Clément V.

En nommant une majorité de cardinaux français, il assure à la France une lignée de papes français. Son propre pontificat est semé d’épisodes difficiles, dus en grande partie aux manœuvres de Philippe le Bel.

Homme intelligent, juriste confirmé, très attaché à sa Gascogne natale, il déploya d’abord des qualités de diplomate, pacifiant les rapports orageux entre les rois de France et d’Angleterre. Lorsqu’il devint pape, il envoya des missionnaires en Orient et en Chine. Après avoir hésité à s’installer à Rome, il fut le premier à préférer Avignon, pour un exil qui devait durer un siècle.

Clément V fut d’abord le pape du procès de l’Ordre du Temple. Philippe le Bel, le 17 novembre, avait fait parvenir à Clément V les aveux de hauts dignitaires templiers. En Guyenne, le pape, malade, malgré ces premiers aveux et la promesse royale de lui remettre tous les coupables, manquait d’enthousiasme.

Cela était insupportable à Guillaume de Nogaret. Le Garde des Sceaux pensa avoir trouvé la parade en faisant prononcer par Pierre Dubois, avocat de Coutances, une violente diatribe en place publique « contre ceux qui refusaient de faire manger le pain du roi » aux chevaliers du Temple.

Son rôle dans l’affaire des Templiers firent de lui l’un des pontifes les plus vilipendés et les plus détestés. Mais méritait-il un tel opprobre ? Après sept cents ans, il est plus que temps de faire la lumière sur la vie de cet homme juste, si malmené par l’Histoire.

L’Auteur : Monique DOLLIN DU FRESNEL

Monique Dollin du Fresnel est conservatrice et directrice des bibliothèques de Sciences-Po Bordeaux. Elle y est aussi chargée d’enseignements, ainsi qu’aux universités Bordeaux III et Bordeaux IV. Elle manifeste depuis longtemps un intérêt pour la vie et l’oeuvre de personnages de sa famille hors du commun  comme Henry Russell et Pierre-Paul Riquet.

Jusqu’en avril 2015 nous sommes en en année clémentine, correspondant à la commémoration de la disparition du Pape Clement V, il a 700 ans (plus d’infos sur : http://www.annee-clementine.com/).

Publié dans:L'ordre des Templiers |on 22 juin, 2014 |Pas de commentaires »

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...