Jacques de Molay – Le crépuscule des templiers Edition 2013

 

9782228902359

Chacun sait la fin tragique du Temple, cet ordre religieux militaire fondé au XIIe siècle, l’un des plus puissants d’Occident, dont le procès, intenté par Philippe le Bel en 1307, alimente aujourd’hui encore bien des légendes et des controverses. Peut-être connaît-on moins Jacques de Molay (v. 1244-1314), dernier grand maître du Temple, qui périt dans les flammes du bûcher pour avoir refusé de renier son ordre. A dire vrai, l’homme, originaire de la Comté de Bourgogne, ne fait guère parler de lui tout au long d’une carrière discrète en Orient. Élu à la tête des templiers en 1292, il est confronté à la chute des États latins après la prise d’Acre par les Mamelouks. De Chypre, où les chrétiens d’Orient se sont repliés, il anime alors la lutte pour la reconquête de Jérusalem, en s’appuyant sur une alliance avec les Mongols. Mais cette stratégie échoue, et le grand rêve prend fin. Convoqué en France par le pape Clément V pour y discuter de la croisade et de la fusion entre les ordres du Temple et de l’Hôpital, Molay se trouve pris au piège d’une machination qui le dépasse et qui porte un coup fatal aux templiers. Alain Demurger, au regard de documents inédits récemment portés à sa connaissance, revient, dans cette édition revue et augmentée, sur le parcours d’un homme méconnu, souvent mal jugé par la postérité, mais non sans caractère et ambition. Modifiant au passage quelques dates et données considérées jusqu’à présent comme établies, il évalue, dans une enquête passionnante, la part de responsabilité du dernier grand maître dans le procès du Temple et les véritables motifs de celui-ci.

Publié dans : L'ordre des Templiers |le 15 mars, 2014 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...