Mystica Verba Profaris est un vieux dilemne débattu mille fois … par les Templiers !

cd2oi013.jpg

Mystica Verba Profaris est un vieux dilemne débattu mille fois …

… »Mystica Verba Profaris », inscription gravée dans la pierre d’une voûte de la nef de la Chapelle Templière de TOMAR (Portugal) et de sa signification.

Certains véhicules de tradition veulent que la signification de Mystica Verba Profaris (inscription de Tomar, mais aussi d’une dalle de la Cathédrale de Prague, soit « tu prononceras les paroles mystérieuses ».

Cette traduction est largement éronée si l’on en croit divers éminents spécialistes du latin templier féodal.

Au reste mystica ne devrait pas être retenue pour mystérieux (qui est mysteria) mais mythique (dans le sens du  »Mysthe »).

La signification officielle – retenue dans les textes romains (Comte de Jerphagnon Ancien Conservateur adjoint de la Bibliothèque du Vatican) et qui émane de travaux de ces éminents spécialistes de la traduction, est:

« Ne souilles pas la myste parole » – Parole étant pris en son sens de Verbe Initial(comme dans Au commencement était le Verbe .) Souiller étant plutôt pris dans le sens de « profaner » c’est à dire trahir ..

Pour Henry Clairvaux, tout comme pour les « authentiques templiers », mais il est vrai qu’il y en a peu, ceci conduit à la traduction réelle suivante:

« Ne trahis pas le Verbe »

La Légende rapporte en effet que pour accéder  »de l’autre côté » du temple visible: le candidat devait prononcer un son (parole) sans aucune déformation. Elle dit aussi que toute déformation au lieu d’ouvrir « la porte de ce qui domine » (céleste) ouvre, à l’inverse la porte de ce qui est dominé (celle des enfers .) …

Cette formule rejoint une autre ancienne formule « secrète » du Temple qui est « Res non Verba » qui se traduit par « des Actes et non des mots » (Faire et non Dire) ce qui signifie que le Verbe évoqué est un Acte (de création, de construction, voire de destruction) et non simple verbiage .. Cette formule rejoint elle même celle de la « parole perdue » dont la prononciation parfait génère une vibration qui peut bouleverser l’ordre des éléments … Ce « son » est également évoqué dans les traditions orientales et extrême orientales mais aussi dans les traditions celtiques.

Il est ou serait la Clef, ( le Sésame ), des Portes du Temple Intérieur et Extérieur, c’est à dire de l’Universel.

Il est, lorsqu’il est bien maîtrisé, la contraction du  » SON MOT DE PASSE DE TOUS LES CIELS  » [ évoqué d'ailleurs par JESUS ], et qui se compose comme suit:

 » aaa ooo zezophazazzzaïeozaza eee iii zaieozoakhoe ooo uuuÿthoêzaozaez êêê zzêêzaoza khozaêkheudêÿtuyuaalethukh.ÿ »

Ce Son ordinairement appelé « OM » ou « Aum » ou encore « Heaume » fut d’ailleurs l’une des clefs du Chant Messin, base du Chant Grégorien. On doit le rapprocher du OIW, [ prononcer OYOUNE ], le SON GERME de LUMIERE chez les CELTES. Ce son ne pouvait être prononcé par un profane.

Il est aussi à rapprocher, d’une certaine manière du « cri » de certains arts martiaux, le « cri » qui paralyse ou tue …

Selon « l’échelle des commandeurs », le « Verbe Initial » serait une formule baptisée « Phrase de la Parole Perdue » qui est : Le Verbe – Formule expliquant la création ( Shem ), sache l’entendre ( – a ) si tu es assez fort pour être l’Initié ( Israël ): La Formule de l’Ineffable ( Adonaï ) doit toujours rester le Guide de notre Lignée ( Elohenou ); Cette formule ( Adonaï ), c’est la Loi de Conservation de l’énergie, Loi Unitaire de la Matière et de l’Esprit qu’en abrégé on appelle l’Unité ( Ehad ), soit la prononciation:  » Shema Israël Adonaï Elohenou Adonaï Ehad « .

D’autres évoquent le son « I.N.R.I. » (comme l’écriteau de la Sainte croix ?) qui seraient les Lettres Initiales de la Parole Perdue et Retrouvée, savoir : I(aninim) pour Eau, N(our) pour Feu, R(uach) pour Air, I(ebschach) pour Terre, sont les symboles des 4 Eléments, mais aussi , I(gne) N(atura) R(enovatur) I(ntegro) pour « par le Feu la Nature sera régénérée ».

Toujours est-il que Mystica Verba Profaris se traduit  » en langage templier  » par :

« Ne trahis pas le Verbe » .

Publié dans : L'ordre des Templiers |le 7 janvier, 2010 |7 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

7 Commentaires Commenter.

  1. le 8 janvier, 2010 à 15:12 Egrégore écrit:

    Bonjour à tous et à toutes :

    Toute forme émet une onde de forme et partant de cette affirmation, que tout est vibration et fréquence vibratoire, les lettres de certains alphabets, émettent aussi, comme vous le savez un rayonnement, ne fût ce qu’au niveau de l’onde de forme, mais il est évident qu’il faille tenir compte aussi de la lumière et de la chaleur et du son ; un simple pentagramme va émettre une sorte d’électricité aux pointes, et s’il est coloré, il va émettre aussi sur le rayonnement coloré ; quant aux codes musicaux et clés sonores, on rentre là dans le mantra shastra, et la science des sons et des maîtres sons !

    Aucun article véritablement précis et opératif n’a permi d’approfondir le sujet des maîtres sons, car les mantras sont dangereuses en soi,
    porteuses de vibrations ! ( certains musiciens peignaient littéralement un paysage avec le son ) c’est mon expérience perso avec brahms …!

    Je souhaite faire part à tout le monde de cet ouvrage de van rijckenborgh  » dei gloria intacta  » dans lequel, l’auteur précise que certains ordres religieux disposent encore de connaissances relatives
    à la cabbale magique ( enseignement de franz bardon ), mais surtout que ce tetragrammaton, prononcé dans le temple devenu aussi interdit et résumé comme le hashem ou hachem ( vous corrigerez l’ortographe ), ce TETRAGRAMMATON, ce tetragramme qui permet la fusion avec dieu, cette parole sainte ou NOM INTERDIT prononcé dans le saint des saints, est tout simplement :

    UNE SUPER MANTRA !

    Alice bailey reprécise que l’oreille humaine, à moins d’être développée suffisament, ne peut écoûter le son de la mère nature en tant que son unifiant, englobant tous les sons, car ce son conduirait à la folie ou à la mort !

    Le son est une énergie !

    Donc bien évidemment on ne met pas de pareils sons dans les mains des ignorants qui ne sont pas prêts à les canalyser !

    Il faut bien voir l’initiation comme un tout et un processus d’éveil et on ne prend pas ce qu’il faut au hasard comme dans un super marché, dirait cagliostro, ne pas mettre la charrue avant les boeufs !

    TOUT est question de fréquence vibratoire !!

  2. le 16 janvier, 2010 à 11:43 Laura écrit:

    je cherche depuis 1 ans cette fréquence vibratoire parfaite! Et je me suis posé cette question : Et si c’était le silence ?

  3. le 16 janvier, 2010 à 11:46 Laura écrit:

    je cherche depuis 1 ans cette fréquence vibratoire parfaite! Et je me suis posé cette question : Et si c’était le silence ?
    C’est vrait n’est ce pas une des signification de Res non Verba ?
    A vous de méditer !

  4. le 23 janvier, 2010 à 11:12 Geoffray d'A écrit:

    Mystica Verba Profaris … Bel article cher Claude …
    Pas antinomique avec l’approche du silence évoquée dans un des messages.
    En effet, si, dans le silence la pensée-force rayonne, la vibration sublime se transmet aussi …
    Mais n »anmoins, le son « mot de passe de tous les ciels, savoir:
    ” aaa ooo zezophazazzzaïeozaza eee iii zaieozoakhoe ooo uuuÿthoêzaozaez êêê zzêêzaoza khozaêkheudêÿtuyuaalethukh.ÿ » lorsqu’il est réellement bien prononcé – à la bonne fréquence et au bon niveau, c’est « costaud » ! Un certain « Georges de Metz » a une approche assez bonne de ce genre de vibration de l’aum …
    Frat.’.+
    Geoffray

  5. le 6 février, 2010 à 19:33 inpefessa8246 écrit:

    Je trouve votre débat enrichissant, pleine de sagesse et, en accord sur la force et la puissance du mot mais aussi de la pensée. Sans vouloir vous écarter du sujet à propos du Verbe, je vous propose de relire quelques extraits de la Bible qui rejoignent vos idées :
    - A propos de la prononciation
    Jg 12 6 : on lui ordonnait de prononcer le mot «Chiboleth». L’homme disait «Sibolet», car il ne réussissait pas à prononcer le terme correctement. Alors on s’emparait de lui et on le tuait près des gués du Jourdain. Quarante-deux mille hommes d’Éfraïm perdirent la vie à ce moment-là.
    - A propos de la puissance divine par le verbe
    Sg 9 1 « Dieu de mes ancêtres, Seigneur plein de bonté ! Par ta parole tu as créé l’univers

  6. le 6 février, 2010 à 20:03 inpefessa8246 écrit:

    SUITE (une mauvaise manip.)

    Ps 33 6 D’un mot le Seigneur a créé le ciel,
    d’un ordre toute la troupe des étoiles.
    He 11 3 Par la foi, nous comprenons que l’univers a été formé par la parole de Dieu, de sorte que ce qui est visible a été fait à partir de ce qui est invisible…

    A propos de l’accessibilité du Verbe aux hommes :

    Dt 30 14 Non, cette parole du Seigneur est tout près de vous, dans votre bouche et dans votre coeur, et vous pouvez la mettre en pratique.
    2S 23 2 L’Esprit du Seigneur s’exprime par moi,
    il place sa parole sur ma langue.

    A propos de la de la bonne pratique du Verbe :

    Sg 16 12 La santé ne leur fut rendue ni par des plantes ni par des pommades, mais par ta Parole, Seigneur, qui guérit tout.
    Mt 8 16 Le soir venu, on amena à Jésus un grand nombre de personnes tourmentées par des esprits mauvais. Par sa parole Jésus chassa ces esprits et il guérit aussi tous les malades.
    Ps 107 20 D’un mot, il les guérit
    et les arracha à la mort.
    Mt 8 8 Mais le capitaine répondit : « Maître, je ne suis pas digne que tu entres dans ma maison. Mais il suffit que tu dises un mot et mon serviteur sera guéri.
    Lc 7 7 c’est pour cela que je ne me suis pas permis d’aller en personne vers toi. Mais dis un mot pour que mon serviteur soit guéri.
    1Co 1 5 En effet, dans l’union avec le Christ, vous avez été enrichis de tous les dons, en particulier tous ceux de la parole et de la connaissance…

    Avec des recommandations suivantes :

    2Co 2 17 Nous ne sommes pas comme tant d’autres qui se livrent au trafic de la parole de Dieu ; au contraire, parce que c’est Dieu qui nous a envoyés, nous parlons avec sincérité en sa présence, en communion avec le Christ.
    Ps 141 4 Empêche-moi de me laisser aller
    à dire une parole mauvaise, ou à faire un geste méchant,
    imitant ceux qui causent le malheur des autres.
    Préserve-moi de manger de ce pain-là

    Le Verbe agit dans bien d’autres actions :

    Ps 107 25 D’un mot, il déclencha un vent de tempête
    qui souleva les vagues.
    Ps 148 8 et vous aussi, feu et grêle, neige et brouillard,
    vent de tempête, soumis à sa parole.

    Alors :  » Ne trahis pas le Verbe  » !…
    Et je finirai enfin par le premier chapitre de l’évangile de Jean :

    Jn 1:1- Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu.
    …/…
    Jn 1:14- Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, gloire qu’il tient de son Père comme Fils unique, plein de grâce et de vérité.
    Bravo encore du partage de vos connaissances, je vous souhaite de belles rencontres et d’expériences sur le chemin de la Vérité.

    INPEFESSA8246

  7. le 17 février, 2010 à 17:24 berny écrit:

    je trouve cela correct mais il ne faut pas s’égarer et aller jusquà dire que la religion cest le son ou la parole ce serait pur hérésie.la paroles est creatrice cela est vrai car il est dit dans la genèse »que la lumiere soit et la lumiere fut »mais cette histoire de mot de passe n’es cité nul part dans la bible et certain de vous font des melanges bizzars entre culture celtique et la religion catholique. si vous pouvier faire des example concret avec des passges de la bible sa pourrait aider beaucoup de monde

Laisser un commentaire

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...