Archive pour le 7 janvier, 2010

Symbolique chevaleresque par Saint Paul

toso.jpg

Symbolique chevaleresque par Saint Paul

Revêtez l’armure de Dieu pour pouvoir résister aux manœuvres du Diable. Car ce n’est pas contre des adversaires de chair et de sang que nous avons à lutter, mais contre les Principautés, contre les Puissances, contre les régisseurs de ce monde de ténèbres, contre les Esprits du Mal qui habitent les espaces célestes. C’est pour cela qu’il nous faut endosser l’armure de Dieu, afin qu’au jour mauvais vous puissiez résister et, après avoir tout mis en œuvre rester fermes.
Tenez-vous donc debout, avec la Vérité pour ceinture, la justice pour cuirasse et pour chaussures le Zèle à propager l’évangile de la paix ; ayez toujours en main le bouclier de la Foi, grâce auquel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du Mauvais ; enfin recevez le casque du Salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la Parole de Dieu

Saint Paul (Ep 6, 11-17)

Publié dans:L'ordre des Templiers |on 7 janvier, 2010 |Pas de commentaires »

Mystica Verba Profaris est un vieux dilemne débattu mille fois … par les Templiers !

cd2oi013.jpg

Mystica Verba Profaris est un vieux dilemne débattu mille fois …

… »Mystica Verba Profaris », inscription gravée dans la pierre d’une voûte de la nef de la Chapelle Templière de TOMAR (Portugal) et de sa signification.

Certains véhicules de tradition veulent que la signification de Mystica Verba Profaris (inscription de Tomar, mais aussi d’une dalle de la Cathédrale de Prague, soit « tu prononceras les paroles mystérieuses ».

Cette traduction est largement éronée si l’on en croit divers éminents spécialistes du latin templier féodal.

Au reste mystica ne devrait pas être retenue pour mystérieux (qui est mysteria) mais mythique (dans le sens du  »Mysthe »).

La signification officielle – retenue dans les textes romains (Comte de Jerphagnon Ancien Conservateur adjoint de la Bibliothèque du Vatican) et qui émane de travaux de ces éminents spécialistes de la traduction, est:

« Ne souilles pas la myste parole » – Parole étant pris en son sens de Verbe Initial(comme dans Au commencement était le Verbe .) Souiller étant plutôt pris dans le sens de « profaner » c’est à dire trahir ..

Pour Henry Clairvaux, tout comme pour les « authentiques templiers », mais il est vrai qu’il y en a peu, ceci conduit à la traduction réelle suivante:

« Ne trahis pas le Verbe »

La Légende rapporte en effet que pour accéder  »de l’autre côté » du temple visible: le candidat devait prononcer un son (parole) sans aucune déformation. Elle dit aussi que toute déformation au lieu d’ouvrir « la porte de ce qui domine » (céleste) ouvre, à l’inverse la porte de ce qui est dominé (celle des enfers .) …

Cette formule rejoint une autre ancienne formule « secrète » du Temple qui est « Res non Verba » qui se traduit par « des Actes et non des mots » (Faire et non Dire) ce qui signifie que le Verbe évoqué est un Acte (de création, de construction, voire de destruction) et non simple verbiage .. Cette formule rejoint elle même celle de la « parole perdue » dont la prononciation parfait génère une vibration qui peut bouleverser l’ordre des éléments … Ce « son » est également évoqué dans les traditions orientales et extrême orientales mais aussi dans les traditions celtiques.

Il est ou serait la Clef, ( le Sésame ), des Portes du Temple Intérieur et Extérieur, c’est à dire de l’Universel.

Il est, lorsqu’il est bien maîtrisé, la contraction du  » SON MOT DE PASSE DE TOUS LES CIELS  » [ évoqué d'ailleurs par JESUS ], et qui se compose comme suit:

 » aaa ooo zezophazazzzaïeozaza eee iii zaieozoakhoe ooo uuuÿthoêzaozaez êêê zzêêzaoza khozaêkheudêÿtuyuaalethukh.ÿ »

Ce Son ordinairement appelé « OM » ou « Aum » ou encore « Heaume » fut d’ailleurs l’une des clefs du Chant Messin, base du Chant Grégorien. On doit le rapprocher du OIW, [ prononcer OYOUNE ], le SON GERME de LUMIERE chez les CELTES. Ce son ne pouvait être prononcé par un profane.

Il est aussi à rapprocher, d’une certaine manière du « cri » de certains arts martiaux, le « cri » qui paralyse ou tue …

Selon « l’échelle des commandeurs », le « Verbe Initial » serait une formule baptisée « Phrase de la Parole Perdue » qui est : Le Verbe – Formule expliquant la création ( Shem ), sache l’entendre ( – a ) si tu es assez fort pour être l’Initié ( Israël ): La Formule de l’Ineffable ( Adonaï ) doit toujours rester le Guide de notre Lignée ( Elohenou ); Cette formule ( Adonaï ), c’est la Loi de Conservation de l’énergie, Loi Unitaire de la Matière et de l’Esprit qu’en abrégé on appelle l’Unité ( Ehad ), soit la prononciation:  » Shema Israël Adonaï Elohenou Adonaï Ehad « .

D’autres évoquent le son « I.N.R.I. » (comme l’écriteau de la Sainte croix ?) qui seraient les Lettres Initiales de la Parole Perdue et Retrouvée, savoir : I(aninim) pour Eau, N(our) pour Feu, R(uach) pour Air, I(ebschach) pour Terre, sont les symboles des 4 Eléments, mais aussi , I(gne) N(atura) R(enovatur) I(ntegro) pour « par le Feu la Nature sera régénérée ».

Toujours est-il que Mystica Verba Profaris se traduit  » en langage templier  » par :

« Ne trahis pas le Verbe » .

Publié dans:L'ordre des Templiers |on 7 janvier, 2010 |7 Commentaires »

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...