Archive pour le 31 mai, 2009

Le Portugal templier

albertozampolliaz.jpg

Le Portugal templier

 

L’Histoire du Portugal est intimement liée à celle des Templiers, cet ordre religieux et militaire qui participa activement pendant les XIIe et XIIIe siècles aux batailles qui eurent lieu lors des croisades et de la Reconquête, ainsi qu’à la construction et à la consolidation du Royaume du Portugal, puis, après sa dissolution pour hérésie au XIVe siècle, à l’extraordinaire expansion maritime de ce petit pays sous la forme d’un nouvel Ordre, l’Ordre du Christ. Au-delà des légendes ravivées par certains best-sellers de la dernière décennie, de nombreux vestiges architecturaux sont là aujourd’hui pour témoigner de leur présence en Lusitanie : des châteaux et un chef d’œuvre, le Convento de Cristo, à Tomar.

Les richesses architecturales portugaises dues aux Templiers :
Classé patrimoine mondial par l’UNESCO, le Couvent du Christ est un hommage au savoir architectural de l’Ordre. Son église octogonale serait inspirée du lieu saint musulman du Dôme du Rocher à Jérusalem, où se situait le Temple de Jérusalem détruit en 70 avant JC. L’Ordre y a intégré des caractéristiques du lieu saint dans son iconographie et son architecture, y compris le sceau des Grands Maîtres. Sensé servir à l’origine de forteresse, le monument s’est transformé et s’est agrandit avec le temps, au fur et à mesure de l’expansion maritime portugaise, en une œuvre à laquelle chaque roi ou chaque prince, grands-maîtres de l’Ordre, a donné sa contribution, sous forme de bâtiment, de cloître, de cour, de décoration ou de sculpture. Plusieurs styles s’y marient à merveille (roman, gothique, manuélin, renaissance) et font de cet havre de paix et de recueillement un lieu unique, hors du temps, chargé d’histoire et de mystères.
Le Château d’Almourol, qui se trouve sur l’île Rio Tejo (Ilhota do Rio Tejo) dans la municipalité de Vila Nova da Barquinha, présente de nombreux points communs avec le château de Tomar. Ces forteresses qui appartiennent au même style d’architecture militaire templière, sont construits selon une disposition quadrangulaire. Les remparts sont protégés par neufs tours circulaires et il y a également une tour servant de prison au centre de la structure. La conception de murs avec des tours de taille équivalente sur les côtés est une caractéristique apportée par les templiers dans la péninsule Ibérique.
De nombreux châteaux furent édifiés (ou réaménagés) au Portugal par les Templiers dans le centre du Portugal, afin de contenir et de repousser l’invasion arabe : Tomar, Almourol, Pombal, Castelo Branco, Sabugal, Penamacor, Sore, Longroiva.

Petit rappel historique de l’Ordre du Temple :
Issu de la chevalerie chrétienne du Moyen Âge, les membres de l’ordre étaient appelés les Templiers. Cet ordre fut créé le 22 janvier 1129 à partir d’une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, qui avait pour tâche de défendre les pèlerins se rendant à Jérusalem. Afin de mener à bien ses missions et d’en assurer le financement, l’Ordre constitua à travers toute l’Europe chrétienne et à partir de dons fonciers, un réseau de monastères appelés commanderies. Très rapidement, fût mis en place un réseau bancaire avant-gardiste qui fit de l’ordre un interlocuteur financier privilégié des puissances de l’époque (transactions sans but lucratif avec certains rois, garde de trésors royaux).
Après la perte définitive de la Terre sainte en 1291, l’Ordre est dissous par le pape Clément V le 13 mars 1312 à la suite d’un procès en hérésie.
Le roi Denis Ier du Portugal réinstaure en 1318 les Templiers de Tomar en tant que l’Ordre du Christ (Ordem dos Cavaleiros de Nosso Senhor Jesus Cristo), pour leur aide fournie pendant la Reconquista et la reconstruction du Portugal. Le nouvel ordre hérite des biens des Templiers.

Les Templiers et l’expansion maritime du Portugal :

Henri “le navigateur” devient Maître de l’ordre au début du 15e siècle.
Grâce aux fonds de l’Ordre, le prince fonde sa fameuse école de navigation à Sagres, ouvrant la voie à la suprématie maritime portugaise : de ce petit village appareillèrent les premières expéditions menant aux grandes découvertes. Son influence sur l’histoire est considérable, de par l’intérêt européen qu’il a attisé pour l’expansion coloniale qui devait transformer le monde pour les quatre siècles à venir.
Durant sa Maîtrise, il empoie les meilleurs géographes du moment et ses bateaux transportent lors des expéditions des missions pour moitié commerciales et pour l’autre religieuses.
En 1425, Henri colonise Madère et les Canaries. En 1445, il colonise les Açores et entame systématiquement l’exploration de la côte ouest de l’Afrique.

Le roi Manuel 1er, Grand Maître, envoie en 1499 Vasco De Gama, Chevalier de l’ordre lui aussi, naviguer vers les Indes par le cap de Bonne Espérance.

Dans le 1er quart du 16e siècle, l’ordre décline, les membres reçoivent l’autorisation de se marier et de mettre fin à leur voeu de pauvreté.
Les Chevaliers portaient le blanc manteau ou cape avec une croix rouge rehaussée d’une blanche à l’intérieur.

Chronologie des Templiers au Portugal :
1118
Création de l’Ordre du Temple et de nombreuses commanderies à travers l’Europe pour soutenir son effort en Terre Sainte
1128
Les Templiers s’établissent au Portugal. La reine Thérèse, veuve du comte Henri et tutrice de leur fils Alphonse, concède au Temple le château de Soure et ses dépendances.
1145
Sancie, fille de la reine Thérèse, et son mari, donnent au Temple le château de Longrovia, en Estrémadure portugaise, ainsi que de nombreuses dépendances dans le terroir de la métropole de Braga.
1147
Les templiers participent à la prise de Santarem et l’Ordre obtient du roi Alphonse la faculté de recevoir tous les droits perçus à Santarem à titre religieux.
1150
Début de l’extraordinaire croissance de l’Ordre. Le Temple reçoit du roi un important domaine agricole au confluent du Nabao et du Zezere et y entreprend la construction du château de Tomar, appelé à devenir le siège du Temple au Portugal. Le roi impose que les ressources de I’Ordre ne soient utilisées que dans le royaume notamment pour y poursuivre la reconquête.
1160
Dom Gualdim Pais, Maître de l’Ordre du Temple au Portugal, fait construire à Tomar le couvent de l’Ordre du Christ.
1171
Le château d’Almourol est confié aux chevaliers de l’ordre du Temple qui en font une base pour leurs opérations entre le Mondego et le Tage, et pour la protection de la capitale d’alors, Coïmbra.
1190
Le roi du Maroc assiége les Templiers à Tomar, lesquels résistent vaillamment grâce à leur puissance militaire. L’Ordre dévient une pièce incontournable de la défense du Nord du Portugal.
1195
Dom Pais décéde en 1195, après 50 ans de règne.
1312
Influencé par le roi Philippe IV le Bel, le pape Clément V donne l’ordre d’arrêter tous les Templiers à travers la France et l’Europe pour hérésie.
Naissance (renaissance) de l’Ordre du Christ (Ordem dos Cavaleiros de Nosso Senhor Jesus Cristo.
Les chevaliers de l’ordre font vœu de pauvreté, de chasteté et d’obéissance au roi.
L’Ordre du Christ siége à Castro Marim, en Algarve.
1357
L’ordre déménage à Tomar, l’ancien siège de l’Ordre du Temple au Portugal.
1417
Suite à la demande du roi Jean Ier, le prince Henri « le Navigateur » devient le Grand Maître de l’ordre de 1417 à sa mort en 1460.
Le roi Alphonse V accorde à l’Ordre une taxe de 5% sur toutes les marchandises des nouveaux territoires africains.
Après Henri, le titre de Grand Maître reste au sein de la famille royale.
1496
Les frères sont dispensés de célibat puis de pauvreté
1505
Ils doivent continuer de verser un tiers de leurs revenus à l’Ordre (donation initialement prévu pour la construction et la maintenance du couvent à Tomar).
1501
Le pape substitue le vœu de pauvreté en une taxe, la « meia-anata », soit un versement des trois-quarts des revenus annuels de l’Ordre.
1516
À la fin du règne de Manuel Ier, l’ordre comptait 454 commanderies au Portugal, en Afrique et dans les Indes.
1522
L’ordre est divisé en deux branches: un religieux sous les ordres du pape et un civil répondant au roi.
1523
Jean III réunit l’ordre pour donner pour mission au frère Antoine de Lisbonne de réformer l’ordre.
1529
Les nouveaux statuts sont approuvés par les frères. Jean III démilitarise l’ordre, et le transforme en un ordre plus religieux suivant les préceptes de Bernard de Clairvaux. Le Grand Maître est démis de ses fonctions et tous les prêtres et religieux de l’Ordre doivent reprendre une vie monastique à Tomar, en embrassant les règles de l’Ordre et en portant la croix de l’Ordre.
1551
Jean III obtient l’administration perpétuelle de tous les ordres militaires et religieux, y compris l’Ordre du Christ, et le titre de Grand Maître revient à la couronne. Il crée un conseil spécial, la « Mesa das Ordens », pour l’administration de ces ordres.
1567
Sébastien Ier de Portugal proteste contre la réforme d’Antoine et demande à se faire remettre le titre de Grand Maître. Il en résulte une division de l’Ordre en deux branches, militaire et religieuse.
1627
Des nouveaux statuts sont promulgués par Philippe IV d’Espagne. Pour entrer dans l’Ordre, il faut désormais être de sang noble et avoir soit trois ans de service en Afrique soit trois ans dans la flotte.
Le pape Pie VI et Marie Ire de Portugal effectuent une dernière réforme de l’Ordre, laquelle rétablit le couvent de Tomar comme commanderie de l’Ordre. Le souverain demeure le Grand Maître de l’Ordre, mais un Prieur de l’Ordre remplace le Supérieur du couvent.
1789
L’Ordre du Christ perd son caractère religieux.
Depuis, exception faite du Grand Maître et du Grand Commandant, l’Ordre est constitué de six Chevaliers de la Grande Croix, 450 Commandants et un nombre illimité de Chevaliers. Les étrangers sont exemptés des règles mais ne perçoivent pas de revenus de l’Ordre. Seuls les catholiques de noble lignée peuvent y être admis.
L’Ordre du Christ a également survécu au Brésil jusqu’en 1889.
1834
Le gouvernement devient anti-catholique après la défaite de Michel Ier lors de la guerre civile, et l’Ordre perd ses propriétés sous la monarchie constitutionnelle. Les anciens ordres militaires sont transformés par la constitution libérale et sa législation en de simples « Ordres du Mérite ». Les privilèges associés à l’appartenance à l’Ordre sont abolis.
Liens :
http://fr.wikipedia.org
http://www.rttemplarios.pt/
http://www.viagensnotempo.com/

Publié dans:L'ordre des Templiers |on 31 mai, 2009 |2 Commentaires »

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...