Don Fernando Campella Pinto Pereira de Sousa Fontes, actuellement Prince Régent de O.S.M.I.T.H.

gm.jpg

Les Templiers aujourd’hui

 

Jacques de Molay aurait confié ses pouvoirs à Jean Marc Larmenius, à travers une charte, dite Charte de Larmenius dite de

Le 13 février 1324, le décret de transmission perpétue l’Ordre à travers les siècles. Tous les Grand Maîtres signeront cette charte.

En Espagne, en 1319, le Maître de l’Ordre de Calatrava envoie dix chevaliers pour former une nouvelle milice en accord avec le Pape Jean XXII.

Au Portugal, l’Ordre Militaire du Christ est fondé le 15 mars 1319 par l’ancien Maître de l’Odre d’Avis, Frei Gil Mortins, toujours avec l’approbation du Pape Jean XXII.

 

En France, l’Ordre est contraint de vivre dans la clandestinité durant des siècles.  En 1705, le Régent Philippe d’Orléans en devient le Grand Maître et modifie les statuts. 

 

Débus du XIXème siècle, Bernard Raymond Fabré-Palaprat devient Grand Maître. A partir de 1827, l’Ordre n’a plus de Grands Maîtres mais connaît des Régences.

 

 

En 1940, pour prévenir l’Occupation Allemande, le Frère Emile Clément Joseph Vandenberg, Régent depuis 1935, transmet les documents de l’Ordre au Frère Antonio Campello Pinto de Sousa Fonts, Grand Croix et Grand Prieur du Portugal. 

Par Décret Magistral du 23 décembre 1942, il fait transmettre la Régence et la garde de l’Ordre avec tous les pouvoirs, droits et prérogatives de la Grande Maîtrise. 

 

En date du procès-verbal du 20 août 1948, le Prince Régent, Don Antonio Campella Pinto de Sousa Fontes, désigne comme successeur à la régence, son unique fils, Don Fernando Campella Pinto Pereira de Sousa Fontes, actuellement Prince Régent de O.S.M.I.T.H.

Il existe de nos jours divers ordres de chevalerie.

Le Haut magistere de l’Ordo Supremus Militaris Templi Hierosolomytani (Ordre Souverain et Militaire du Temple de Jérusalem). 

 

Le Haut magistere de l’Ordo Supremus Militaris Templi Hierosolomytani (Ordre Souverain et Militaire du Temple de Jérusalem). 

L’œuvre et les travaux du Haut Magistere sont imprégnés par le désir d’harmonisation de la personne et de son environnement naturel et social. 

 

Le Haut Magistere propose un cheminement divisé en cinq degrés, à commencer par Chevalier du Temple. 

 

On acquiert les degrés par élévation pour le deuxième, par exaltation pour le 3ème, par  communication pour le 4ème, et par proclamation pour le dernier degré. Bien entendu, chaque degré à ses insignes et bijoux symboliques. 

 

En 1988, le Grand Prieuré Magistral de Suisse s’est rattaché à l’O.O.M.T.H (Ordo Supremus Militaris Templi Hierosolymitani)

Source: Grand prieuré magistral de Suisse.(http://www.templiers.ch/ )

Publié dans : L'ordre des Templiers |le 23 mars, 2009 |5 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

5 Commentaires Commenter.

  1. le 8 avril, 2009 à 15:58 caron(FILS DE ROMBALDI) écrit:

    sur le bis de vesonaz face a la dames de sion a l heure du soleil couchan jai comprie pui des larme face a cette hotel celeste voir linvisible et etres comfronter a ma natures profonde.(jai prier pour reparer la plaine tete de babilone )sur cette route napoleon ouvra la porte d italie et mois jai marchez sur ses trace et mieux je fouille dans mes racine et la je suis corse par mon pere qe je ne connai pa il a toujour crue etres et moi je me demende pourqoi sen saisse je marche sur les trace d une monarchi avenir

  2. le 3 novembre, 2009 à 1:29 adam marcel écrit:

    bonjour, j’ai pris connaissance de votre site très intéressant et je souhaite prendre contact avec un prieuré en France. j’ai trouvé deux sites qui se recommandent de vous 1 – le GRAND PRIEURE DE FRANCE Gérard WILLERY (Grand Prieur) 2 – GRAND PRIEUR MAGISTRAL DE FRANCE DES CHEVALIERS DU TEMPLE BARON Claude RANFAING (Grand Prieur Magistral). Est-ce qu’il y a matière à s’adresser à l’un plus qu’à l’autre ?
    Avec mes remerciements

  3. le 5 avril, 2010 à 22:55 +Fr. Philippe écrit:

    La succession dite « de Larménius » relève de la fable. La charte du même nom a été fabriquée de toutes pièces pas R. Fabré-Palaprat, pharmacien de son état, fin XVIIIe début XIXe S.
    La seule succession possible et prouvable (dont une branche existe encore en France et au Bénélux), est celle des Chevaliers du Christ du Portugal.
    Jacques de Molay n’a jamais désigné quelqu’un à sa succession qui fut en mesure de la reprendre.

  4. le 4 novembre, 2010 à 1:07 commandeur élu écrit:

    Bonjour je ne comprend pas pourquoi votre Prince régent est Fernando Campella car d’après tout les textes de l’ordre qu’ils soient ancien ou nouveaux le chef doit être élu par ses pairs et ce que je lis de partout il s’est proclamé prince régent par succession cela n’est il pas illégal selon tout vos règlements nouveaux ou ancien car si tout et chacun fait ce qu’il veut il n’y a pas beaucoup de sérieux dans votre ordre. Signé Commandeur

  5. le 10 avril, 2013 à 18:02 pere Leonid écrit:

    oui l’histoire de la transmission de la charte de Larmenius est une fable…. la plupart des groupes dit templiers sont aujourd’hui fondamentalement franc maçonniques…. il y a peu d’ordres de chevalerie dénué de tout intéret autre que celui de la défense du christianisme en son acception la plus pure, sans ésotérisme, ni occultisme ni fables incroyables…. la foi en Christ seule motive un chevalier

Laisser un commentaire

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...