Archive pour le 10 novembre, 2008

Les ordonnances militaires

sceaux.jpg

Les ordonnances militaires

 Hélyot énumère plusieurs ordres militaires comme ayant été basé sur celui de Saint-Benoît ou, en quelque sorte, originaires de celle-ci.  Bien que fondé en particulier pour les objets militaires, comme par exemple la défense des lieux saints à Jérusalem, quand ils ne sont pas de façon engagée, ces chevaliers vécu une sorte de la vie religieuse ou dans commanderies preceptories, établie à la propriété appartenant à leur ordre. Ils n’étaient pas en tout sens religieux, mais ils ont généralement vœux de pauvreté et d’obéissance, et parfois aussi de la chasteté.  Dans certains des commandes espagnol, l’autorisation de se marier a été accordée dans la dix-septième siècle.  La pratique de nombreux chevaliers de la austerities coutumier monastique, comme le jeûne et le silence, et ils ont adopté un habit religieux avec la tunique un peu raccourcie pour des raisons pratiques à cheval.  Chaque commande est régi par un Grand Maître qui a compétence sur l’ensemble de l’ordre, et dans lui étaient les commandants qui a statué sur les différentes maisons.

 Voici les ordres militaires liées à l’Ordre bénédictin.

 Les Chevaliers Templiers, fondée en 1118.  Saint Bernard de Clairvaux ont établi leur état, de même qu’ils ont toujours considéré les Cisterciens comme leurs frères. Pour cette raison, ils ont adopté une robe blanche, à laquelle ils ont ajouté une croix rouge.  L’ordre a été supprimé en 1312.

En Espagne, il y avait: (b) Les Chevaliers de Calatrava fondée en 1158 pour contribuer à protéger contre l’Espagne mauresque invasions.  Les Chevaliers de Calatrava doivent leur origine à l’abbé et les moines du monastère cistercien de Fitero.  Le chapitre général de Cîteaux a établi une règle de vie et exercé un contrôle général sur eux.  Le capot noir et à court scapulaire qui noté qu’ils portaient leur propos avec Cîteaux.  L’ordre possédait cinquante-six commanderies, principalement en Andalousie.  Les Sœurs de Calatrava ont été établis c. 1219.  Ils étaient cloîtrées, en observant la règle de l’abbaye cistercienne de moniales et de porter un semblable habitude, mais ils étaient sous la compétence du Grand Maître des chevaliers.  (c) Les Chevaliers d’Alcantara, ou de San Julian del Pereyro, en Castille, fondée peu près au même moment et dans le même but que les Chevaliers de Calatrava. ils ont adopté une forme atténuée de Saint-Benoît de la règle, à laquelle certaines manifestations emprunté de Calatrava ont été ajoutés.  Ils ont également utilisé le capot noir et abréviations scapulaire.  C’est à un moment proposé d’unir cette commande avec celle de Calatrava, mais le régime n’a pas d’exécution.  Ils possèdent trente-sept commanderies.  (d) Chevaliers de Montesa, fondée 1316, une émanation de Calatrava, institué par dix chevaliers de cet ordre qui se sont placés sous l’abbé de Cîteaux au lieu de leur Grand Maître.  (e) Chevalier de Saint Georges d’Alfama, fondée en 1201; unie à l’Ordre de Montesa en 1399.

 Au Portugal, il y avait trois ordres, a également fondé à des fins de défense contre les Maures: – (f) Les Chevaliers d’Aviz, fondée 1147, ils ont observé la règle bénédictine, sous la direction des abbés de Cîteaux et de Clairvaux, et a quarante commanderies .  (g) Les Chevaliers de St. Michael’s Wing, fondée 1167, le nom a été prise en l’honneur de l’archange dont visibles aide obtenu une victoire contre les Maures pour le roi Alphonse Ier de Portugal.  La règle a été établi par l’abbé cistercien de Alcobaza. Ils n’ont jamais été très nombreuses, et l’ordre n’a pas survivre longtemps dans le roi dont le règne a été fondée il.  (h) L’Ordre du Christ, élevés sur les ruines des Templiers sur 1317, il est devenu très nombreuses et riches.  Il a adopté la Règle de saint Benoît et les constitutions de Cîteaux, et possédait 450 commanderies.  En 1550, le bureau du grand maître de la présente ordonnance, ainsi que celle d’Aviz, est unie à la couronne.  (I) Les moines de l’Ordre du Christ. En 1567, une vie plus strictes a été institué dans le couvent de Thomar, la maison principale de l’Ordre du Christ, sous ce nom, où la pleine vie monastique a été observée, avec une habitude et vœux semblables à ceux des Cisterciens, bien que les moines ont été sous la juridiction du grand maître des Chevaliers.  Cet ordre existe maintenant comme un des nobles ordres de chevalerie, similaires à ceux de la Jarretière, Bain, etc, en Angleterre.  En Savoie, il y avait les deux ordres: (k) les Chevaliers de St-Maurice, et (l) ceux de Saint-Lazare, qui sont unis en 1572.  Ils ont observé la règle cistercienne et l’objet de leur existence était la défense de la foi catholique contre les progrès de la Réforme protestante. Ils avaient de nombreuses commanderies et leurs deux principales maisons ont été à Turin et de Nice.  En Suisse aussi les abbés de Saint-Gall à un temps soutenu (m) l’ordre militaire de l’Ours, que Frederick II a mis en place en 1213.

Publié dans:L'ordre des Templiers |on 10 novembre, 2008 |Pas de commentaires »

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...