Archive pour le 2 novembre, 2008

L’histoire des templiers de l’Aube dans un musée de poche

L’histoire des templiers de l’Aube dans un musée de poche

L'histoire des templiers de l'Aube dans un musée de poche dans L'ordre des Templiers

La statue grandeur nature d’Hugues de Payns veille sur le petit musée qui porte son nom.

 

Payns, à douze kilomètres de Troyes, petit village tranquille et pittoresque avec ses maisons et… son musée. Car en ce lieu naquit en 1070 Hugues de Payns, premier maître de l’ordre des pauvres chevaliers du Christ, les Templiers. Ouvert en 1998 à la suite des trouvailles extraordinaires (708 pièces de monnaie d’époque et les vestiges de la commanderie édifiée par le chevalier aux environs de la commune), le musée n‘a pas cessé d’être médiatisé depuis. Minuscule, il rassemble dans une seule pièce au plafond de poutres toute l’histoire des Templiers et de celui qui fonda l’ordre. Considéré à l’époque comme un personnage d’envergure politique internationale, capable de négocier avec les hautes autorités ecclésiastiques, il appartenait probablement à la famille des Comtes de Champagne.

Des moines-soldats puissants

Quinze panneaux explicatifs composés de photos, de dessins, de gravures d’époque et de textes lisibles retracent sa vie, de sa naissance, à sa mort en 1136 en terre sainte, et les grands événements de sa vie familiale. Ils décrivent aussi les constructions templières, détaillent la mise en circulation des pièces de monnaie, relatent la fin de l’ordre des Templiers. Le tout dans une présentation claire et intéressante.On y apprend notamment que les Templiers, moines-soldats, encadraient les croisades à Jérusalem et bénéficiaient de dons de chrétiens espérant pour leur salut. Leur profession de foi: «ne haït jamais l’homme mais l’iniquité». Une façon de dire que lorsqu’un chevalier du Temple tuait un homme, il tuait avant tout le mal en lui. Leur force militaire et financière provoqua au final la jalousie des gouvernants. Leur dernier maître, Jacques de Molay, finira brûlé sur un bûcher, et le trésor des Templiers pillé.Une statue d’Hugues de Payns grandeur nature veille sur le musée et ses vitrines recensant de nombreux objets trouvés sur le site de l’ancienne commanderie. Pour ceux qui aimeraient pousser cette découverte historique plus avant, des dépliants qui proposent des randonnées thématiques sont disponibles à l’accueil du musée.

img transparente

INFOS PRATIQUES

Musée Hugues de Payns,
10 voie Riot à Payns.
Tél. 03 25 73 69 21 ou 03 25 76 50 63.

http://www.huguesdepayns.fr/

Ouvert les mercredis, jeudis, vendredis et dimanches après-midis.
Visites guidées pour groupes sur rendez-vous.

Publié dans:L'ordre des Templiers |on 2 novembre, 2008 |Pas de commentaires »

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...