Les Templiers et la Mort

croise9.jpg

Lorsqu’un frère passe de vie à trépas, chose que personne ne peut éviter, nous demandons de chanter la messe pour le repos de son âme et l’office doit être fait par les prêtres qui servent le souverain prêtre, car c’est à vous qu’il appartient d’exercer la charité. Là ou se trouve le corps, tous les frères qui sont présents doivent dire cent patenôtres durant les sept jours qui suivent. Et tous les frères qui sont du commandement de cette maison doivent dire les cent patenôtres, comme il est dit ci-dessus, pour implorer la pitié de Dieu. Nous prions aussi et commandons par notre autorité pastorale, qu’un pauvre soit nourri de viande et de vin jusqu’au quarantième jour en souvenir du frère mort, comme s’il était encore vivant. Toutes les autres offrandes, lesquelles sont faites sans discrétion pour la mort d’un frère, en la solennité de Pâques et aux autres fêtes, et que les pauvres chevaliers du Temple ont coutume de faire de leur propre volonté, nous les défendons expressément.
La Règle des Templiers, qui est bien connues et a été étudiée par de nombreux historiens prévoyait les Prieres ( 100 patenotres pendant les 7 jours qui suivent le déces d’un Frere et 200 pour les Maîtres )pour les Freres défunts qui etaient ensevelis , en signe d’humilite, dans un simple linceul et inhumés a même la terre dans un lieu proche de la chapelle de la communauté

Un templier ne possédant rien en propre et ayant en général fait don de ses biens à l’Ordre, ses vêtements, armes et équipements retournaient au freres charges de leur entretien

Publié dans : L'ordre des Templiers |le 21 juin, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...