Archive pour le 8 octobre, 2007

Le Templier enterré debout dans l’église de Cordes à Vaour

nyqascqpao.jpg

« Je suis Bernard Molinier de Brens. Je te reconnais Frère Chevalier égaré dans ton siècle. Méfie-toi des princes et des rois et de leurs flatteries au sujet de l’avancement du Grand Oeuvre. Si tu n’arrives pas à bonne fin, tu ressentiras les effets de leurs colères. Si tu réussis, ils te garderont dans une captivité perpétuelle, dans l’intention de te faire travailler à leur profit. C’est pour nos richesses que le roi Philippe le Bel, le mal nommé, a éliminé l’Ordre du Temple, par le fer et par le feu. Cette nuit, où il fit arrêter tous les frères Templiers, je n’étais pas dans notre Commanderie de Vaour. J’étais sur nos domaines de La Barthe, au pied de Cordes. En repartant le lendemain, j’ai voulu aller saluer mon père dans la cité. Mais dans la vallée, des soldats me guettaient. Ils sont tombés sur moi comme le faucon sur sa proie. On me poussa vers les bois, on me passa la corde au cou… j’eus à peine le temps de prier Notre Dame.

Le lendemain, mes parents et mes sœurs ont dépendu mon cadavre et les cordais qui connaissaient bien la loyauté de nos actes et de nos pensées, ont voulu me donner une sépulture chrétienne. Ils m’ont enterré debout dans le mur de l’église pour témoigner leur foi en la droiture des Frères du Temple. Ils savaient bien qu’en nous éliminant, le roi éliminait le noble idéal de la Chevalerie : vaincre le mal et répandre le bien.

Debout, droit dans ma foi, je demeure le gardien de ce rêve : réunir dans le même corps et dans le même esprit, le moine et le soldat ; l’esprit réconcilié avec la matière… »
 

La présence de Templiers à Vaour : La Commanderie de Vaour

Dès 1140 les Templiers sont présents à Vaour, à 15 kilomètres de Cordes, en pleine forêt de Grésigne. Au tout début du XIIIe siècle la Commanderie de Vaour devint un établissement puissant et prospère. Les Templiers sont alors en possession d’une telle fortune qu’elle leur permet de construire deux forteresses, celle de Vaour et celle de Montricoux. La Commanderie de Vaour étend ses possessions jusqu’aux pieds de Cordes, à La Barthe.

Les Templiers sont certainement apparentés aux nobles de la région. Parmi les grands seigneurs nous trouvons Guillaume de la Roque, cette famille de La Roque est présente à Cordes. Un nommé Bernard de la Roque y fut agent de Raimond VII.

Les Templiers de Vaour adhéreront en 1303 au procès intenté par le roi contre le pape Boniface VIII. C’est sur le manuscrit de leur adhésion qu’est appendu leur sceau.

Publié dans:L'ordre des Templiers |on 8 octobre, 2007 |2 Commentaires »

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...