La Révolution des templiers

9782262019235.jpg

La Révolution des templiers

Une histoire perdue du xiie siècle

De l’extraordinaire histoire des Templiers (1120-1312), seuls neuf manuscrits subsistent aujourd’hui qui en racontent la genèse. L’historienne Simonetta Cerrini les a longtemps cherchés avant de les trouver l’un après l’autre : à Rome, à Bruges, à Prague… jusqu’à Baltimore aux Etats-Unis - comme un jeu de piste, à la manière d’une enquête. Chaque manuscrit forme un chapitre de cet ouvrage, décrivant les règles de cet Ordre, la vie au quotidien de ses membres, mais aussi la personnalité du premier Grand Maître des Templiers, Hugues de Païens. En 1120, celui-ci eut l’idée de fonder à Jérusalem une société alternative à celle de son temps, où l’on pouvait accéder au sacré sans se couper du monde, être à la fois religieux et laïc. Mais l’Ordre du Temple voulait aussi s’ouvrir au plus grand nombre, refusant par exemple l’usage exclusif du latin, trop élitiste à ses yeux, et se montrant très tolérant, curieux des autres expériences religieuses, l’islam par exemple, comme en témoigne ici l’amitié entre les premiers Templiers et le célèbre émir Ousama.

Cette histoire perdue du XIIe siècle fait apparaître le caractère novateur et original de l’Ordre en même temps qu’elle en renouvelle profondément l’approche. On comprend ainsi combien la création de l’Ordre des Templiers fut une idée révolutionnaire. A l’aube du XIVe siècle, alors que plus rien en Terre sainte ne retenait les Européens, l’Ordre fut interdit. En France, Philippe le Bel obtint leur condamnation, mettant un terme à une aventure spirituelle qui avait duré plus de deux siècles.

Publié dans : L'ordre des Templiers |le 21 juin, 2007 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...