La Vierge Noire et les Templiers

 

bouclier.gif

  

LA VIERGE NOIRE

La vénération de la Vierge Noire en France,

comme partout en Europe est l’une des énigmes non élucidées au sein de l’Église catholique. Dans de nombreuses autres villes d’Europe, le culte que lui porte les fidèles n’en est pas moins indéniable. On lui désigne tous les vocables imaginaires depuis le XIVe siècle parmi lesquels «Notre-Dame la Noire, Notre-Dame la Brune, la Vierge Glorieuse, la Vierge Égyptienne, la Vierge au pilier, Notre-Dame-de-Sous-Terre, Mère de Dieu». Les Vierges Noires ont été et sont encore très populaires dans toute l’Europe et ce, dès le XIIe siècle. On en trouve tout particulièrement en France, notamment en Auvergne où trône l’une des plus célèbres, Notre-Dame du Puy. Le culte de la Vierge Marie aurait-il autant de succès et d’attirance s’il n’était pas associé à différents cultes féminins venus du plus profond de l`histoire religieuse des hommes? La Vierge, surtout quand elle était noire, a tenu une place considérable dans la spiritualité chrétienne du Moyen-Age. Elle deviendra la Protectrice des Chevaliers du Temple (Les Templiers), et, plus tard, celle de l’Ordre des Chevaliers Teutoniques. Elle figurait sur les bannières des hommes de guerre aux fins de protection. Les grandes cathédrales gothiques étaient les temples de cette nouvelle déesse. Au XIIIe siècle, pas moins de quatre-vingt cathédrales dédiées à Notre-Dame et plus de cinq-cent églises, entre 1170 et 1270, seront édifiées à sa gloire, bâties pour la plupart sur des sites déjà consacrés à la Madone par la seule présence de sa statue le plus souvent noire et généralement de l’ère préchrétienne. Ces statues, taillées délibérément dans des matières noires (de pierre ou d’ébène), que disent les incrédules et sceptiques, sont plutôt associées à des cultes païens en l’honneur de divinités féminines.
La présence de ces Vierges Noires dans le monde, et surtout en Europe, est d’autant plus fantastique qu’elle pousse, au-delà des croyances, à se questionner et pose une énigme archéologique et historique passionnante.
«Comment étaient-elles auparavant? Nul ne sait car aucun texte médiéval ne spécifie leur couleur. Sans doute, pour attirer davantage de pèlerins, plusieurs ont été peintes en noir entre le XVe et le XIXe siècle (…). Mais ces statues polychromes n’ont-elles pas elles-mêmes remplacé des statues noires, désapprouvées par l’Église? Car le mystère des origines reste entier. On a parlé de visages noircis par la fumée des cierges, d’oxydation des lamelles métalliques recouvrant le visage, de bois noirci par un long enfouissement dans l’eau. On a pensé à propos de vierges rapportées par les Croisés à l’image de certaines femmes rencontrées là-bas. On a évoqué une illustration de Cantique des Cantiques (Je suis noire et pourtant belle …). (…) Une autre hypothèse fait de Marie le successeur des divinités noires qui régnaient sur le monde des morts, la plus connue étant Cybèle, mère des dieux grecs ramenée à Rome sous la forme d’une pierre noire. Le passé inconnu de ces Vierges Noires n’est pas sans leur ajouter un certain charme.»17
La plupart de ces Vierges Noires ont causé, historiquement, beaucoup de soucis à l’Église catholique. Par conséquent, depuis le XIXe siècle, plusieurs de ces Vierges Noires ont été remplacées par d’autres icônes plus conformes au dogme chrétien du modèle marial ou tout simplement repeintes. Malgré tout, elles sont jusqu’à aujourd’hui l’objet de pèlerinages, et on leur accorde de grands pouvoirs de guérison, de fertilité et de fécondité.
Mais comment expliquer que «la Vierge Noire de Tindari aurait été retrouvée dans un coffret mystérieux échoué sur la plage. Celle de Loreto se serait brutalement matérialisée en mai 1291 dans une construction»? Des anecdotes miraculeuses que l’on écoute, en général, dans les Antilles et précisément en Haïti la Mecque américaine du vaudou: Des histoires de «pierre noire» retrouvée, d’enfant revenu sous l’eau, de résurrection des morts, de fabrication de «golem» (ou de bakas), etc.
Des vierges non chrétiennes? On estime à une quarantaine environ le nombre de Vierges Noires à être vénérées en Europe. Et les sites les plus visités sont Einsiedeln (Suisse); Rocamadour, Dijon, le Puy et Avioth (France); Orval au Luxembourg; Loreto, Venise ou Rome (Italie).

Publié dans : L'ordre des Templiers |le 22 février, 2007 |25 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

25 Commentaires Commenter.

1 2 3
  1. le 28 octobre, 2009 à 18:49 André Raeymaeker écrit:

    P.S. Je puis aussi envoyer par mail, à qi le demandera, un inédit intitulé  » La Vierge au Pilier ». Le rôle de St Bernard, le fondateur des Templiers, est en effet déterminant dans cette affaire « ésotérique, au vrai sens du terme ( d’où l’a relative incompréhension de la hiérarchie ). En tout cas, il a dédié plus de quarante cathédrales à la Vierge noire, ce qui devrait faire réfléchir ceux qui tentent (en vain) de la « blanchir »..
    A.R

  2. le 17 janvier, 2010 à 10:05 Sublime écossais de la Jérusalem céleste écrit:

    Il est important de savoir que les chevaliers du Temple ont acquis en Afrique du Nord d’immenses connaissances ésotériques, notamment à Fez au Maroc qui était jadis le berceau de l’occultisme musulman, de l’alchimisme et de la métaphysique. Les sarrasins ayant à l’époque des connaissances très avancées en mathématiques et en astronomie.

    Ils ont été eux même enseigné par ceux de Khem, d’ailleurs alchimiste tire sa racine phonétique de Al khem ist qui signifie ceux du peuple de Khem.

    La vierge noire a accompagné nos frères depuis le temps ou une fusion s’est opérée avec ceux de Khem que l’église et, notamment, la papauté souhaitait combattre.
    Les Frères reçurent la Connaissance et la guidance de la Vierge Noire.
    La connaissance de cet élément par le Pape fut un des vecteur de l’excommunication et des évènements douloureux qui en suivirent.
    Plongeant les derniers héritiers de la Tradition dans l’anonymat afin de préserver cette connaissance.

    J’ai pleuré à genou devant la Vierge Noire après une bataille ou tous mes frères ont rejoint la Jérusalem céleste. A ce moment là je n’avais pas encore reçu la Connaissance.

  3. le 25 janvier, 2010 à 12:13 André Raeymaeker écrit:

    L’URL signalé plus haut est erroné. Essayez Symbolos.com, sous le pseudo de « Charpentier »

  4. le 26 janvier, 2010 à 9:13 Sublime écossais de la Jérusalem céleste écrit:

    Celui de qui rien ne peut être dit n’a pas besoin de téléphone.
    Pour entrer en contact avec son soi supérieur il faut mourir à la conscience, c’est à dire faire le silence en son temple intérieur.
    Temple dans lequel le Tout a laissé un majestueux trésor pour tout humain qui a le courage d’y pénétrer car ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, connais-toi et tu connaîtras le monde.

    Je te sens en travail préparatoire, persévères, car lorsque l’élève est prêt, le Maître arrive.

    Comme tous les rituels, ils ne servent qu’à éloigner le profane de la connaissance. Tout chevalier apprend que l’intention suffit.

    Bonne quête l’ami.

  5. le 7 avril, 2010 à 8:28 Sublime écossais de la Jérusalem céleste écrit:

    TOUT est énergie.

    Le KYBALION est une EXCELLENTE source de connaissance.

  6. le 15 avril, 2010 à 8:25 Sublime écossais de la Jérusalem céleste écrit:

    On retrouve ce principe d’orientations avec des objectifs recherchés divers en Egypte avec la barre de Râ.

    Il s’agit d’une sculpture spéciale agissant sur les ondes de formes d’un local qui selon son orientation peut transformer la pièce protégée soit en lieu banal, initiatique ou de travail ou encore en piège mortel via le rayon vert négatif.

  7. le 21 juin, 2010 à 13:41 mede écrit:

    bonjour,
    je me suis rendu à la cathédrale de Chartres pour le solstice d’été.
    j’ai vu des combats entre des catholiques et des adeptes du labyrinthe.
    je suis très déçu que l’on empêche les gens de voir ce labyrinthe.
    j’ai entendu l’explication du carreau tellurique: c’est merveilleux.
    cordialement

  8. le 2 juillet, 2010 à 13:51 R2D2 écrit:

    Bonjour Mede.

    Je croyais que les chaises étaient toujours enlevées le jour du solstice, ce n’est plus le cas?
    Pouvez vous donner l’explication du carreau tellurique?

    Cordialement.

  9. le 25 mai, 2011 à 9:09 Michel Vincent écrit:

    Je viens par hasard sur ce site…mais aussi parce que le sujet m’intéresse.
    Et plus particulièrement sur le thème des troubadours(et/ou trouvères selon la répartition de la langue d’Oï ou langue d’Oc).
    Le mot « troubadour » vient de l’occitan « troubad’our ». Or « troubad’ »signifie trouver et « our » signifie lumière. Le troubadour
    est donc « celui qui a trouvé la Lumière »…c’est à dire un initié.
    Ces initiés parcouraient les coures des chateaux et délivraient leurs
    messages secrets mais accessibles pour ceux qui connaissaient le Langage des Oiseaux. Et c’est ainsi que bon nombre de morceaux poètiques, encore connus aujourd’hui, contribuèrent à perpétuer des traditions dont celles des Gaïa,des Terres Mères,des Maries ou autres Vierges Noires. Pour s’en convaincre, il suffit de feuilleter les recueils de poésie de cette époque, ils sont une source sure d’ensei-
    gnements intéressants.

  10. le 23 décembre, 2011 à 20:10 bahia écrit:

    il y a longtemps de cela ma mère qui ne connaissait pas les histoires de vierges noires qui lisait à peine le français m’avait dit il y a longtemps de cela que la mère de la Sainte Vierge (que le salut soit sur elle) était noire ma mère est musulmane et blanche véridique

1 2 3

Laisser un commentaire

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...