Godefroy IV de Boulogne, dit Godefroi de Bouillon

gpi8zmd2.jpg

Godefroy IV de Boulogne, dit Godefroi de Bouillon (1061 – 1100).

Duc de Basse Lorraine (1089-1095),

Avoué du Saint-Sépulcre (1099-1100).

 

 

Il est fait roi du royaume latin de Jérusalem, au lendemain de la prise de la ville en 1099.

Fils de l’héritière des ducs de Brabant et d’Eustache II, comte de Boulogne-sur-Mer, au royaume de France. Il appartient à une famille de haute noblesse qui prétendait compter Charlemagne parmi ses ancêtres, et qui possédait des biens de la mer du Nord au Rhin; l’essentiel de sa puissance s’établissait en pays wallon, en Belgique actuelle, avec, en particulier, le château de Bouillon, dont Godefroy IV prit le nom.

 

En 1076, son oncle Godefroi III le Bossu, duc de Basse Lorraine, sans héritier, lui lègue en 1076 le comté de Verdun et la Marche d’Anvers. Godefroi de Bouillon a soutenu le parti de l’empereur contre le pape Grégoire VII et, en 1084, il participe à l’expédition italienne d’Henri IV. Touché par le comportement du jeune homme et pour le récompenser de ses fidèles et loyaux services, l’empereur germanique le reconnaît en 1089 duc de Basse Lorraine qui s’étend sur la rive gauche du Rhin et qui comprend l’Ardenne, le Hainaut, le Brabant, le pays de Liège. En effet, tout comme ses ancêtres,

 

En 1095, il est l’un des premiers à répondre à l’appel d’Urbain II. Avec ses frères Baudouin et Eustache, il prend la croix; il rassemble ses vassaux, vend une partie de ses biens, dont la seigneurie de Bouillon, et part à la tête d’une armée de chevaliers des Pays-Bas et du nord de la France. Parti de Vézelay avec une suite nombreuse, il passe par Ratisbonne, Vienne, Belgrade et Sofia, arrive à Constantinople, et se heurte aussitôt à Alexis Comnène.

Rejoint par les autres armées de la croisade, il traverse l’Asie Mineure. Après la prise d’Antioche, lassé de la querelle interminable qui oppose Bohémond de Tarente et Raimon de Toulouse, Godefroi se retire temporairement chez son frère Baudouin à Édesse, d’où il rejoint les Croisés lorsqu’ils reprennent enfin la route pour Jérusalem.

Il pénètre le premier à Jérusalem, lors de l’assaut donné le 15 juillet 1099. Personnalité effacée, esprit conciliateur, il est élu seigneur de Jérusalem par les barons, le 17 juillet, parce qu’on ne le craignait pas. Sous la pression du parti clérical qui ne veut pas qu’un souverain laïc soit paré du prestige de l’onction royale à Jérusalem, Godefroi ne prend que le titre d’avoué du Saint-Sépulcre désireux avant tout de protéger les intérêts de l’Église dans l’État latin en formation. Son règne sera court. Quelques semaines plus tard, il livre à Ascalon un combat victorieux, décisif pour l’avenir de l’État latin, contre les Égyptiens.

Il meurt le 18 Juillet 1100, d’une flèche empoisonnée, pendant qu’il dirigeait les opérations du siège d’Acre. Il est inhumé au Saint-Sépulcre. Ses vassaux firent appel pour lui succéder à son frère Baudouin, qui avait conquis le comté d’Édesse, et l’imposèrent comme roi de Jérusalem malgré les prétentions théocratiques du légat du pape, Daimbert, et l’opposition des croisés normands.

Publié dans : L'ordre des Templiers |le 17 septembre, 2006 |6 Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

6 Commentaires Commenter.

  1. le 17 septembre, 2006 à 22:20 Berger écrit:

    Tiens, il me semblait que Godefroid n’avait  » pas accepté d’être couronné Roi là où le Christ avait reçu une couronne d’épine », où je me trompe?
    Ses héritiers le sont devenus, mais il me semble qu’il a toujours refusé le titre, d’après mes livres d’histoire.
    Il me semble que vous dites l’un et l’autre dans le même article sans clarifier la chose.
    (Entre nous: Il était un Ben Laden quoi, version catho)

  2. le 31 décembre, 2007 à 14:57 godfroy écrit:

    il n’a pas été roi, il a refuser le titre, il était avoué de St Sepulcre. maintenant de le qualifier de Ben Laden je trouve sa tres exagerer, il ne faut pas oublier que les generations ne sont pas les meme et le pouvoir de l’eglise était tres importante, les croisées on tué pour l’église. Il est facile maintenant de juger le comportement du XIeme alors qu’a nos jours on tue quelqu’un pour sauver sont auto-radio.

    Hic jacet inclytus dux Godfridus de bouillon,
    Qui totam islam terram acquisivit;
    Cujus anima regnet cum Christo.

    « ici repose le celebre duc godfroid de bouillon, qui acquit toute cette terre. que son âme règne avec Jésus-Christ. »

  3. le 18 juillet, 2008 à 15:27 Antoine écrit:

    Cool ce site, vous croyez, vous, que Godefroi de Bouillon fut un descendant de Marie-Madeleine et du Christ, comme dans le Da Vinci Code et, précisément, dans « l’énigme sacrée » ??

    Sinon j’adore le moyen-age et tout (cathares, templiers, croisades,…). Godefroi de Bouillon, un grand homme!! Mais pas du tout un enfoiré de Ben Laden, un grand homme!

  4. le 20 juillet, 2008 à 15:10 lejong Marie écrit:

    Salut, en tant que membre de la Route Godfroid de Bouillon (en dormission pour le moment), j’aimerais un peu remettre à leurs places certains qui fabulent au sujet de Godfrid de Boulogne comte d’Ardenne et de Verdun.surnommé godfroid de Bouillon après les croisades.
    Non! il n’a jamais été roi de Jérusalem! mais bien Avoué du saint sépulchre.selon Albert d’Aix just après l’entrée ds Hiérusalem (prise par 2 de ses hommes ne l’oubliez pas(letold et gilbert de Tournai) il se dévétit de sa cuirasse et pendant que les autres masacraient, lui est allé, vétu d’une aube de laine et pieds nus, faire la via dolorosa en pleurant,jusqu’au sépulchre pour y prier et certainement pas parce qu’il avait gagné la bataille;Si ses Paires ont voulu le nommé Roi, il y avait une raison que vous connaissez tous désormais gràce à Léonardo da Vinci. c’est aussi pourquoi son frère Balduin (Bauduin) de Boulogne est devenu Roi de Jérusalem, emmené jusqu’au trône sur un bouclier comme clovis…et que tous les rois jusquà Balduin IV étaient de la lign&e.Vous pourriez aussi réfléhir pourquoi il a été empoisonné et…par qui?ce n’est pas une flèche, relisez les chroniqueurs de l’époque.
    Une petite recherche pour vous: sur la tapisserie de Bayeux Eustache aux grenons ( le père)tient un étendard avec une croix potencée et croisettes or sur fond d’argent (émaux sur émaux viennent de l’antiquité de l’heraldisme).Allez voir, c’est juste à la fin de la tapisserie. Donc pas les armes de l’église de Rome!puisque la tapisserie date d’avant les croisades.une autre question: selon le chroniqueur du Comte de Toulouse,Godfroid de Bouillon vient demander au Comte de Toulouse pour lui acheter des chevaux de bataille….Vous savez ce que cela fait de se séparer d’un animal qui vous a sauvé la vie à de multiples reprises? et que l’on a fait abattre pour donner à manger aux gens de pieds pendant la disette?.Savez vous aussi que si Godfrid de Boulogne n’avait pas été là pour sauver Bohémonde de Tarente, et cela avec seulement 50 chevaliers contre plusieurs centaines de Turcs…plus d’armée normande,plus de Bohémonde.Et si Godfrid se retire chez son frère à Edesse c’est qu’il était grièvement blessé par un ours, pour sauver un manant.d’accord Messieurs? Et parlons à présent des Assisses de Jérusalem…POURQUOI N EN PARLE-T-on-JAMAIS?pendant que les 2 frères ont été présents,vivants, il y a eu sur le saint sépulchre l’étoile, la croix et le croissant se jouxtants.Après, qui a déclanché la Djiad?…cela existe encore,messieurs aux manteaux blancs! allez voir à Brugges (belgique)derrière l’église st.catherine « la petite église de Jérusalem » construite par un croisé de retour au pays.Quand à qui il ressemble godfrid…à personne, blond,2m20,les yeux bleus, solitaire,croyant,fier,simple mais intelligent c’est lui qui déménageant sa tour d’attaque contre le gré de tous les commandants, il attaqua le point le plus faible de la ville puisque ses hommes y entrèrent,il avait aussi les qualités chevaleresques du moment puisque pour garder son fief,lors du combat de Dieu avec le comte de Namur,il avait la possibilité (c’était l’usage)de tuer son rival. il ne l’a pas fait!
    et pour terminer,voici ce qu’il était: un européen avant la lettre, car son armée était composée de germains, de wallons,français,hollandais..la basse lotharingie comprenait le pays s’étendant sur la rive gauche du Rhin, l’Ardenne,la lorraine, le Hainaut, le brabant,le limbourg..jusqu’à Anvers. il parlait le latin,le roman, le germain.Il avait été instruit par l’oncle de sa mère (cardinal)et savait lire, n’oubliez pas non plus que son armée ne commis aucune exaction lors du grand passage comme on disait à l’époque. Pas d’exaction,pourquoi???parce qu’il avait laissé son frère Balduin et sa femme Godvere en otage aux sultanas.Une autre chose importante:Godfrid de Boulogne avait vendu son fief « EN REMERE »au prince-Eveque de Liège.
    donc il comptait revenir chez lui!!! Tout cet écrit est vrai, basé sur des actes authentiques reconnus par les chroniqueurs de l’époque.Il suffit de savoir lire…il est plus facile de déshonnorer un Homme qui n’est plus là pour se défendre.voir mes blogs pr comprendre:blog: godfridgodverebalduinskyrock.com,garoumarie2007skyrock.com
    Dios lo volte,no nobis domine,no nobis,tuo gloriam Ieshoua. Marie godvere

  5. le 6 janvier, 2009 à 12:10 SW écrit:

    c cool !

  6. le 4 novembre, 2009 à 12:44 Christian écrit:

    Bravo Marie,
    Il faut de temps à autre remettre les horloges à l’heure et … pour ceux qui ne connaissent pas l’Histoire, les renvoyer à leurs manuels !!!

Laisser un commentaire

Rackam |
Unité Dharma |
Thorgrime-le-rancunier |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Mon Chemin
| l'Islam Vrai
| Blog de l'Aumônerie Secteur...